La dînette de Nanette

27 août 2016

Tarte tomate ricotta amande d'Ottolenghi... ou comment, décidément, l'été aura été ottolenghesque!

P1020291 - Copie

Je disais la dernière fois que je n'étais pas débordée avec ma framboise? En fait, ma framboise est le plus immense bonheur qui soit arrivé dans ma vie, elle n'a qu'un mois et demi, et elle fait déjà des progrès énoooooooooormes : elle bouge de plus en plus, reste plus éveillée, aime enfin le bain (yes!), écoute sagement toutes les visites guidées dans les musées (oui, je la martyrise si tôt, mais elle sait déjà tout sur l'histoire du protestantisme en Béarn, la famille de Louis XIV et ses rapports avec l'Espagne, ainsi que sur la vie rurale en Chalosse au XIXe siècle ;-), et surtout, elle nous fait, à l'Hommananette et à moi même, de plus en plus de sourires :-) :-) :-). Mais comme tout bébé, elle prend plusieurs biberons par nuit. Nous parvenons à dormir 6 à 7 heures chaque nuit, ce qui est déjà hyper bien, mais mon quota en temps pré-bébé, se situait plutôt aux alentours de 8h30 à 9h par nuit. Et puis surtout, il y a un truc auquel je n'avais jamais fait attention, mais visiblement, Framboise, ça la perturbe, c'est la pleine lune! Et puis, au cas où personne n'aurait remarqué, il fait hyper chaud, et ça, ça perturbe une Nanette plutôt fatiguée, ainsi que toute la bande. Et pour couronner le tout, je me suis chopé une sorte de gastro par temps de canicule (faut le faire quand même!). Donc, j'ai envie de faire plein de trucs, mais certains jours, je n'ai pas l'énergie pour, et allumer le four par grande chaleur c'est moyennement motivant (et puis je passe plusieurs heures à discuter avec ma framboise, lui faire des calins, laver ses vêtements tous propres parce qu'elle a régurgité dessus, les miens avec). Braaaeeeef, moins de temps pour cuisiner, et pourtant des miliers d'idées, qui viendront, je n'en doute pas, même si elles prendront plus leur temps.

Alors aujourd'hui, après avoir raconté des trucs de ma vie qui n'intéressent que moi et ma petite famille, je propose un truc vraiment plus intéressant pour mes lecteurs: la tarte tomate ricotta de mon désormais adoré Yotam Ottolenghi. Je l'ai d'abord vu sur C'est ma fournée, puis chez Docteur Chocolatine, dans une version revisitée auparavant par Mamina, sans pâte. J'ai choisi cette version sans pâte pour gagner du temps. Ce qui est bien avec Yotam, c'est qu'il aime le plaisir de manger, et qu'il n'a pas peur du beurre, et de tout ce qui est généreux dans le même genre. Bon, là, il y avait tout de même 100g. de beurre pour une tarte sans pâte... je n'ai pas pu m'empêcher d'adapter la recette pour qu'elle soit un peu plus nutritionnellement acceptable. Non, ne pars pas, lecteur qui en a marre des recettes Healthy et vegan! Ma version n'est pas moins calorique pour deux sous! J'ai juste remplacé le beurre par de la purée d'amande et la chapelure (ou farine ordinaire) par des flocons de céréales. Et bien c'était une tuerie ultra gourmande!!! le kif absolu, avec un goût d'amande bien prononcé absolument exquis! et rien n'empêche de remettre du beurre et de la chapelure en leur lieu et place initiaux! et de mettre une pâte brisée ou feuilletée en dessous (mais franchement, la pâte formée par le mélange amande-ricotta se suffit à elle-même autant pour son goût que pour sa texture très onctueuse et quasi biscuitée, qui se tient très correctement).

 

Tartalatomate avec crème d'amande à la ricotta d'Ottolenghi

(pour un moule de 24cm de diamètre si comme moi, vous désirez une épaisseur assez sympa à la dégustation)

Ingrédients

-100g. de purée d'amande (ou de beurre pommade)

-2 oeufs

-65g. de flocons de céréales (ou de chapelure, ou de farine)

-80g. d'amande en poudre

-2 gousses d'ail écrasées ou émincées

-130g. de ricotta

-20g. de parmesan (j'ai mis du pecorino)

-thym frais (ou à défaut séché)

- 3/4 de cuillère à café de sel fin

- QS de très bonnes tomates mûres

- olives noires (je n'en avais pas)

Préparation

- Mélangez la purée d'amande avec les oeufs battus. Ajoutez les flocons de céréale, la poudre d'amande, l'ail écrasé ou émincé, la ricotta, le parmesan ou le pecorino fraîchement râpé, le thym et le sel. Goûtez pour rectifier l'assaisonnement. Vous obtiendrez une pâte souple mais un peu ferme.

- Transvasez cette pâte dans un moule à tarte beurré de 24cm de diamètre et lissant avec le dos d'une cuillère à soupe. Placez au réfrigérateur pour 1/2 heure.

- Préchauffez le four assez chaud, à 220°C selon la recette initiale (190°C pour le mien, qui est particulièrement chaud et capricieux).

-Sortez la tarte du réfrigérateur. Lavez les tomates et coupez-les en tranches et disposez-les sur la pâte (la prochaine fois, je n'hésiterai pas à mettre deux couches de tomates). Arrosez d'huile d'olive, salez, saupoudrez de thym et ajoutez les olives noires si vous en aves.

-Enfournez pour 10 à 15 minutes dans le four chaud, puis poursuivez la cuisson 15 à 20 minutes en baissant la température à 180°C. (Adaptez tout cela à votre four et surveillez bien pour ajuster la cuisson).

-Laissez refroidir avant de déguster.

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

Posté par NanetteJ à 16:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


08 août 2016

Aubergines à la Chermoula et au yaourt d'Ottolenghi... où comment je n'en finis pas d'exploiter l'aubergine et Ottolenghi!

Aubergines-Chermoula-Ottolenghi pr web

Bon, et bien voilà, je m'occupe de ma petite Framboise et je n'ai plus vraiment le temps de poster des billets. En réalité, ce n'est pas tellement cela. Certes, je m'occupe de ma framboise (qui fête ses Un mois aujourd'hui!!!) et cela m'occupe bien. Mais c'est tout de même une framboise cool, très sage (sauf quand la moindre goutte d'eau touche son petit corps). Bref un véritable amour ("gloire et beauté" ajoute invariablement l'Hommananette). Donc si je ne me lance pas dans des recettes conticinesques, je ne suis pas débordée à ce point (enfin, pas tous les jours). Toutefois, les nuits sont un peu courtes, hachées, donc j'ai moins d'énergie (mais je me drogue à la spiruline, et je dois avouer que c'est assez efficace, sans nuire à la qualité du sommeil... à bon entendeur...), et je montre moins d'empressement à me mettre aux fourneaux, car toute mon attention est tournée vers ma petite et ses progrès quotidiens. Heureusement, je parviens encore à cuisiner quelques petites choses de temps en temps pour changer de l'invariable tomate coupée directement dans l'assiette. Et sans calculer, je retombe dans l'aubergine, et dans la cuisine d'Ottolenghi. J'ai adoré cette recette, si bien que je l'ai refaite deux fois dans le mois de juillet. Elle est issue du livre Jerusalem, que je ne me lasse pas de feuilleter pour trouver de l'inspiration (je pense que je vais même l'emmener en vacances). Vous pouvez y aller les yeux fermés, c'est absolument DELICIEUX, FRAIS, LÉGER, ÉPICÉ, PARFUMÉ, PARFAIT (autant de qualités dans un plat, oui, c'est possible). Autant le dire tout de suite, les prochaines recettes seront également issues d'Ottolenghi... à défaut d'être original, ce sera délicieux! Allez hop, c'est parti pour la recette.

 

Aubergines à la Chermoula et au yaourt d'Ottolenghi

(pour deux personnes en entrée, ou en accompagnement, ou pour un repas léger)

Ingrédients

-1 belle aubergine

-1 gousse d'ail écrasée

-1 cuillère à café de cumin en poudre

-1 cuillère à café de coriandre en poudre

-1/2 cuillère à café de flocons de piment (piment d'Espelette pour moi)

-1/2 cuillère à café de paprika doux

-1 cuillère à soupe de citron confit au sel émincé finement

-7cl d'huile d'olive (j'en mets un peu moins)

-25g. de raisins secs

-5g. de coriandre fraîche

-5g. de menthe fraîche

-25g. d'olives vertes dénoyautées et coupées en deux (je n'en ai pas mis)

-15g. d'amandes effilées grillées (j'ai mis des noisettes concassées)

-1 ou deux oignons nouveaux émincés

-1 cuillère à soupe de jus de citron

-1 yaourt grec

Préparation

-Préchauffez le four à 180°C. Faites tremper les raisins secs dans un bol d'eau chaude et couvrez pour les faire gonfler.

-Préparez la chermoula: mixez ensemble (ou travaillez dans un mortier avec un pilon) l'ail, le cumin, la coriandre, le piment, le paprika, le citron confit, de l'huile d'olive et 1/4 de cuillère à café de sel.

-Coupez l'aubergine en deux dans la longueur. Incisez la chair de chaque moitié en faisant de profondes entailles diagonales en croisillons, en veillant à ne pas traverser la peau (inutile de dire que je parviens invariablement à traverser la peau. La recette ne s'en trouve pas compromise pour autant).Recouvrez chaque moitié d'aubergine avec la chermoula en l'étalant en couche régulière. Placez les demi-aubergines dans un plat de cuisson et enfournez pour 40 minutes, jusqu'à ce que les aubergines soient bien tendres.

-Mélangez les raisins secs égouttés avec les herbes ciselées, les olives, les amandes ou noisettes, les oignons émincés, le jus de citron et une pincée de sel.

-Servez les aubergines chaudes ou à température ambiante en les garnissant avec le mélange raisins secs/herbes. Décorez avec du yaourt grec et dégustez.

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

 

Posté par NanetteJ à 15:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 juillet 2016

Joli Gâteau aux fraises et aux framboises pour fêter la naissance de ma petite framboise!

Gâteau fraises framboises pour web

Et voilou, une petite framboise est née le 8 juillet pour notre plus grand bonheur! Le 7 juillet au soir, j'étais désespérée, pensant qu'elle ne voudrait jamais naître, puis elle s'est manifestée toute seule le lendemain, est arrivée de façon fulgurante. Dix jours plus tard, je n'en reviens toujours pas d'être maman, d'avoir réussi à fabriquer cette petite fille si belle, qui ouvre déjà ses grands yeux sur le monde. J'ai hâte de lui faire découvrir le goût de la tarte au citron et de la charlotte aux fraises, de l'emmener visiter des musées, de lui faire écouter de la musique (elle est déjà accro à Dalida et aux chansons des Demoiselles de Rochefort parce que maman Nanette a des goûts un peu spéciaux), de lui raconter des histoires... Bref, de lui montrer ce que le monde a de beau à offrir, malgré la tristesse qui le parcourt ces temps-ci.

Et là, je vois venir mes quelques lecteurs... Ouah!!!! tu as accouché il y a dix jours et tu as fait un tel gâteau depuis???? Mais nan!!!!!!!!!!! depuis qu'elle est née, j'ai seulement eu le temps de couper trois courgettes pour les mettre dans le rice cooker et de commander des boh bun chez Deliveroo. J'ai préparé un max de bibs en revanche ;-) et je gère super bien le tartinage/confiturage du matin avec la main gauche pendant que la droite berce mademoiselle. Mais à peine cinq jours avant sa naissance, je m'étais lancée dans un gâteau fait de plusieurs fragments de gâteaux déjà testés. En voyant le résultat, je me suis dit qu'il ferait un parfait gâteau d'anniversaire pour un enfant, pour les deux ans de ma petite peut-être. Puis à la maternité, les lits de bébé sont de petites coques en plastique. L'Hommananette disait tous les soirs "je vais la mettre dans sa petite barquette", et je répondais "comme une petite framboise" : le surnom était né! Le dernier gâteau réalisé avant sa naissance, plein de framboises m'est alors apparu comme l'annonce de cette nouvelle vie qui allait commencer bientôt.

Quesako? Un biscuit citron de Christophe Michalak, la délicieuse crème légère à la fraise d'Hugues Pouget, et des framboises. Les différentes recettes sont déjà présentes sur le blog dans les diverses tartes aux fraises et framboises publiées. Je les remets pour que vous n'ayez pas à faire de l'archéologie bloguesque. Jusqu'ici, j'avais toujours fait la crème légère à la fraise avec de la framboise à la place de la fraise, car je n'aime pas la fraise cuite. Mais j'ai voulu essayer avec de la fraise mixée, juste pour voir. C'était absolument délicieux, cette crème n'a pas du tout le goût de la fraise cuite, mais au contraire, elle sublime la fraîcheur et le parfum de la fraise fraîche. Je vais la faire et la refaire à toutes les sauces, je le sens. Beaucoup de douceur et beaucoup de succès auprès de l'équipe qui a dégusté ce dessert.

 

Joli Gâteau aux fraises et aux framboises (pour un moule de 24cm de diamètre environ)

Ingrédients pour la crème légère à la fraise à faire plusieurs heures à l'avance(Hugues Pouget)

- 250g. de purée de fraises (des fraises mixées pour moi, qui donnent un résultat génial)

- 50g. de crème liquide entière très froide 

- 30g. de sucre

- 20g. de Maïzena

- 5g. de jus de citron fraîchement pressé

- 20g. de jaune d'oeuf

- 2 feuilles de gélatine

Ingrédients pour le biscuit citron à faire le jour même (Christophe Michalak)

- 120g. de sucre semoule

- 75g. d'oeuf 

- les zestes de deux citrons jaunes

- 60g. de crème fraîche épaisse

- 90g. de farine

- 1,5g. de levure chimique (j'en ai mis une belle cuillère à café)

- 30g. d'huile d'olive

Ingrédients pour la finition

- abondance de framboises

 

Préparation de la crème légère à la fraise

-Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide et placez-les au réfrigérateur.

-Fouettez le jaune d'oeuf et le sucre dans un saladier. Ajoutez la maïzena et fouettez pour qu'il n'y ait pas de grumeaux.

-Portez la purée de fraises à ébullition. Versez sur le mélange oeufs/sucre/maïzena. Fouettez bien le tout. Reversez dans la casserole et faites cuire comme une crème pâtissière jusqu'à obtention d'une texture bien crémeuse. Hors du feu, ajoutez la feuille de gélatine essorée, fouettez bien.

-Versez dans un saladier, filmez au contact et laissez complètement refroidir avant de placer au réfrigérateur.

-Lorsque la crème est bien froide, détendez-là avec le jus de citron. Montez la crème liquide très froide en chantilly et incorporez-la délicatement à la préparation.

-Mettez la crème dans une poche à douille et placez au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

Préparation du biscuit citron

- Préchauffez le four à 170°C.

- Faites blanchir les oeufs et le sucre avec un batteur muni d'un fouet, puis ajoutez les zestes de citron, et la crème fraiche épaisse. Tamisez la farine avec la levure et ajoutez-les, puis incorporez l'huile d'olive. Versez la préparation dans un moule de 24cm de diamètre et faites cuire de 10 à 15 minutes (le biscuit doit être cuit mais pas trop coloré).

Montage et finition

- Démoulez le biscuit refroidit sur le plat de service. Disposez la crème en couche généreuse sur le biscuit à l'aide de la poche à douille, puis disposez les framboises. Entreposez au réfrigérateur jusqu'à dégustation.

Posté par NanetteJ à 20:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 juin 2016

Aubergines caramélisées au sésame...où comment je poursuis une quête de l'aubergine et de l'Asie

Aubergines-caramélisées-pr-le-web

 

Voici la troisième recette d'aubergine que je poste en peu de temps. Si j'ai une addiction à ce légume, ce n'est que maintenant que je m'en aperçois ;-) Je suis tombée sur cette recette par hasard sur Pinterest et elle m'a fait de l'oeil (Pinterest, ce lieu de perdition, où l'on ne sait plus où donner de la tête et qui occupe mes voyages en transport en commun ou les moments passés en salle d'attente). Bref, j'avais déjà évoqué mon goût récent pour la cuisine asiatique. Il se trouve qu'en plus, l'Hommananette aime beaucoup la cuisine asiatique, d'une façon générale (il a été en colocation avec une Japonaise durant quelques années aussi, donc ça aide). La recette vient donc du blog Un Flo de bonnes choses, qui l'a reprise sur Piment Oiseau, qui l'a dénichée chez Shoko. J'ai repris la recette de Piment Oiseau, mais je n'ai pas mis de sucre dans la sauce, et j'ai trouvé que ça ne manquait pas du tout. Il faut faire dorer les aubergines dans une quantité substantielle d'huile (et oui, ce charmant petit légume est une véritable pompe). J'étais un peu dubitative sur la friture, car ce n'est pas trop mon truc d'habitude. Mais je l'ai fait, et honnêtement, c'était délicieux!!! Un plat vraiment réconfortant, nous avons adoré. À faire et refaire sans hésitation donc! Je pense que ça va devenir un classique, et je vais essayer avec d'autres légumes, voire avec un mélange de légumes. On peut ajouter un oeuf poché, comme chez Shoko. Personnellement, je trouve que la version végétarienne se suffit à elle-même - mais chacun fait fait fait ce qui lui plaît plaît plaît :-)

 

Aubergines caramélisées au sésame (pour deux à trois personnes)

 

Ingrédients

- 1 grande aubergine bien ferme ou deux moyennes

- 2 cuillères à soupe de Maïzena

- 8 cl. de sauce soja

- 4 cuillères à soupe de mirin (qui apporte une délicieuse touche légèrement sucrée)

- 1 cuillère à café de Maïzena délayée dans 5 cl. d'eau

- 1 à 2 gousses d'ail haché (en fonction de la grosseur)

- 5 cm de gingembre râpé (ne pensez pas que ça fait trop, c'est parfait)

- 1 cuillère à soupe de graine de sésame

- huile neutre (dans l'idéal, de l'huile de sésame)

 

Préparation

- Coupez les aubergines en rondelles ou en bâtonnets, placez-les dans un sac de congélation avec les deux cuillères à soupe de Maïzena. Secouez pour bien enrober les aubergines avec la Maïzena.

-Faites chauffer une grande poêle avec de l'huile et faites revenir les aubergines jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Essuyez-les ensuite sur du papier absorbant.

-Essuyez la poêle, puis remettez un peu d'huile. Ajoutez l'ail et le gingembre et faites dorer quelques minutes. Ajoutez ensuite la sauce soja et le mirin. Mélangez bien. Ajoutez la Maïzena délayée dans l'eau, afin de faire épaissir la sauce. 

-Sur feu doux, ajoutez les aubergines et enrobez-les de la sauce. Ajoutez les graines de sésame.

-Servez bien chaud avec du riz blanc.

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

Posté par NanetteJ à 15:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2016

Petits moelleux coco raisins secs... ou comment je recycle les raisins secs que j'ai oublié de mettre dans mes sablés

Moelleux-raisins-coco-2-pr-le-web

Évidemment, qui fera les sablés aux épices d'Ottolenghi n'oubliera pas d'incorporez les raisins secs à la pâte, et certainement pas moi... la prochaine fois! Mais cela ne vous empêche pas de faire ces petits moelleux, qui ont eu beaucoup de succès. Je cherchais une recette facile et rapide pour utiliser mes pauvres raisins secs esseulés, gonflés de rhum et oubliés dans leur bol. Or, on était dimanche, il était 16h et il falait une recette qui soit adaptée aux placards. Lorsque j'ai besoin d'un gâteau ultra rapide et néanmoins ultra bon, je me tourne invariablement vers Le fabuleux Gâteau d'amandes de Belle-Maman (enfin, celui de la Belle-Maman de Bergamote, auteure du blog Sucrissime, le bec le plus sucré de la blogosphère, je pense). Ce gâteau est ultra simple, délicieusement moelleux en raison de la poudre d'amande et customisable à l'infini. Lorsque j'y ajoute des ingrédients assez sucrés (en l'occurence des raisins), je diminue la quantité de sucre, car c'est un gâteau riche en bouche. J'ai donc pris la base du gâteau, en adaptant aux placards (remplacement d'une partie de la poudre d'amande par de la noix de coco râpée, réduction de la quantité de sucre). Je les ai trouvé, personnellement encore un peu trop sucrés et un peu trop beurrés, mais visiblement j'étais la seule, et ils ont été plus qu'approuvés par pas moins de neuf autres personnes. Donc fiez-vous à eux! (ou réduisez un peu le sucre et le beurre). L'accord des goûts et le moelleux est dans tous les cas vraiment top!

Moelleux-raisins-coco-1---pr-le-web

Petits Moelleux coco raisins secs

(pour un certain nombre de petits moelleux faits dans des moules à muffins... je n'ai pas compté, désolée)

 

Ingrédients

-100g. de beurre fondu

-100g. de sucre

-50g. de bonne confiture d'orange

-70g. d'amandes en poudre

-130g. de noix de coco râpée

-4 oeufs

-125g. de raisins secs macérés dans du rhum et de l'eau très chaude, puis égouttés.

 

Préparation

-Préchauffez le four à 170°C.

-Beurrez des moules à muffins.

-Mélangez tous les ingrédients et remplissez les moules à muffins (selon moi, sans dépasser la mi-hauteur du moule selon moi, je les trouve meilleurs en petites bouchées).

-Faites cuire 15 minutes environ.

-Laissez entièrement refroidir avant de démouler. Simple comme chou, non?

 

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

 


25 juin 2016

Sablés chocolat épices d'Ottolenghi... où comment je publie une recette de Noël au moment même où il se met à faire chaud

Sablés-Ottolenghi-1 pr le web

Alors, oui, ça y est, l'été se montre. Il a fait jusqu'à 34°C mercredi. Mieux vaut de pas être trop sensible au choc thermique, car dimanche dernier on était plus proche des 15°C. La chaleur laisse chez moi un changement d'envie culinaire : envie de tomates, de cocombre, de menthe, et basilic, de sorbet framboise, d'un petit verre de rosé ou de sangria en terrasse (non, ça, ce sera pour plus tard...). Mais dimanche dernier, et bien je me rêvais un thé ou un café fumant avec des petits sablés. Comme je viens d'acquérir le superbe livre Jérusalem de Yotam Ottolenghi, et bien j'ai cherché si une des recettes pouvait contenter mon envie de réconfort météorologique du week-end précédent. Je voulais quelque chose de relativement simple et mon dévolu s'est jeté sur cette recette de sablés aux épices, chocolat et raisins secs, que le chef Ottolenghi sert dans ses boutiques à l'occasion de Noël. Étant donné que nous avons déjeuné en terrasse le 1er novembre dernier, mais également le 25 décembre, j'ai fait fi des saisons et n'ai écouté que mon désir de sablés chaleureux en ce mois de juin. Ils se sont révélés délicieux, et parfaits à emporter en pique nique, même en été!

Quelques petites modifs par rapport à l'original : normalement, il y a des raisins secs macérés dans du rhum, ce dont je me faisais une joie. J'ai fait macérer mes raisins secs et tout et tout, j'ai fait les sablés, je les ai façonnés... et là, j'ai oublié de mettre les raisins secs dans la pâte. Autant vous dire que j'étais dégoûtée, parce que les raisins secs, macérés dans du rhum qui plus est et insérés dans la pâtisserie, j'adoooooooooore ça. Donc, dans le prochain billet figurera l'autre recette, celle que j'ai improvisée pour utiliser tous ces raisins secs non utilisés (autant vous dire que je me suis retrouvée avec des biscuits pour un régiment, et que famille de Nanette et collègues de l'Hommananette ont été gâtés par plein de desserts avec tout cela). J'ai également fait l'impasse sur le glaçage au citron qui doit normalement napper ces biscuits. Je ne voulais pas ajouter davantage de sucre. Citron-chocolat-raisins, ça doit être bon, mais je les ai trouvés suffisamment sucrés comme cela. Libre à vous, si vous le souhaitez, d'ajouter le nappage fait de jus de citron et de sucre glace.

 

Biscuits au chocolat, raisins secs et épices de Yotam Ottolenghi

Pour une vingtaine de sablés en fonction de leur dimension

Ingrédients

-125g. de raisins secs 

-eau très chaude et deux belles cuillières à soupe de rhum 

-240g. de farine

-1/2 cuillère à soupe de cacao en poudre (100% cacao)

-1/2 cuillère à café de levure chimique

-1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude

-1/2 cc. de cannelle

-1/2 cc. de gingembre en poudre

-1/2 cc. de cardamome moulue 

-2 belles pincées de fleur de sel (vraiment top pour le goût final des biscuits)

-150g. de bon chocolat noir grossièrement râpé (grossièrement mixé pour moi)

-125g. de beurre doux à température ambiante (sorti au moins deux heures à l'avance du réfrigérateur)

-125g. de sucre en poudre

-le zeste d'un citron bio

-le zeste d'une orange bio

-1 oeuf moyen

Ingrédients pour le glaçage si vous le souhaitez

-3 cs. de jus de citron

-160g. de sucre glace

 

Préparation

-Placez les raisins secs dans un bol, recouvrez d'eau très chaude et de rhum, puis couvrez afin qu'ils gonflent bien.

-Dans un saladier, mélangez la farine, le cacao en poudre, la levure chimique, le bicarbonate, les épices, le sel et le chocolat grossièrement râpé.

-Battez le beurre mou, le sucre, les zestes de citron et d'orange durant une minute sans trop aérer le mélange. Incorporez doucement l'oeuf sans cesser de battre la préparation durant encore une minute. Versez ensuite le mélange des poudres, et les raisins secs égouttés. Mélangez bien le tout et pétrissez à la main afin d'obtenir une pâte homogène.

-Faites de petites boules de pâte avec vos mains, applatissez-les légèrement, posez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant de 1cm, et placez au réfrigérateur pour au moins une heure.

-Préchauffez le four à 170 ou 180°C en fonction de votre four. Enfournez les biscuits entre 15 et 20 minutes, en interférant les plaques à mi-cuisson si vous utilisez plusieurs plaques (comme moi). Le centre des biscuits doit rester un peu moi. À la sortie du four, faites refroidir 5 minutes avant de transférer sur une grille. Si vous souhaitez faire un glaçage, mélangez le jus de citron et le sucre glace et versez ce mélange sur les biscuits encore chauds.

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

19 juin 2016

Aubergines grillées au tahiné d'Ottolenghi - où comment je poursuit ma fascination orientaliste par la cuisine...

Aubergines tahiné 1

Cette recette est le fruit de plusieurs phénomènes qui se rencontrent en moi ces temps-ci: Tout d'abord, je succombe moi aussi à la folie Ottolenghi, cette cuisine libre et pour une partie inspirée des traditions du Proche Orient, ce qui nourrit chez moi une envie de légumes d'été et une curiosité pour les pays dits Orientaux (si restrictive soit cette appellation), au moment même où je perds tout espoir de voyager un jour dans une zone allant du Maghreb à la Syrie, ce qui constituait un de mes rêves auparavant (j'aurais tellement aimé pouvoir rendre visite à un si cher ami Egyptien un jour, mais là, on se contente de facebook). Ensuite, depuis que j'attends babychette, mes goûts sont modifiés, et cela peut changer d'un jour à l'autre. Mais globalement, si je continue à adorer la pâtisserie (ces pages en attestent), je suis un bec moins exclusivement sucré qu'auparavant et j'ouvre ma curiosité vers tout un tas de recettes salées, de préférence plus ou moins exotiques et asiatiques que je rêve d'explorer (au sens littéral : j'ai rêvé il y a quelques nuits, que je dégustais un bo bun, et depuis, je n'ai qu'une obsession, en faire un!). 

Cette recette est issue du livre de cuisine végétarienne d'Ottolenghi Plenty, une mine dont j'ai déjà tiré la recette des aubergines au yaourt publiées il y a quelques semaines. Hier, j'ai également succombé - oui car je me retenais depuis quelques mois - en m'offrant le fameux Jérusalem du même Yotam Ottolenghi et de son acolyte Sami Tamini. J'ai déjà fait ses sablés aux épices, et toutes les recettes du livre me font envie, tant elles sont pleines de promesses de goûts nouveaux dans la région du foie gras et des cannelés! Hâte de tester cela! Revenons à la recette: j'ai dû faire quelques impairs, car il me manquait quelques ingrédients, notamment la grenade et la fameuse mélasse de grenade, car à Bordeaux, il n'y a pas d'épicerie libanaise où en trouver. Je l'ai remplacé par du vinaigre balsamique mélangé avec un peu de miel pour le côté aigre doux. Si vous avez de la mélasse de grenade, bien sûr, c'est ce qu'il faut utiliser! C'était frais, délicieux, et tout à fait approprié à un dîner d'été, lorsqu'il fait chaud (oui, cette sensation que l'on a oubliée, car la température maximale moyenne du mois de juin n'a pas dû excéder les 15°C). Mais bon, j'ai de l'espoir, j'anticipe ;-)

Aubergines tahiné 2

 

Aubergines grillées au tahiné

(pour deux à quatre personnes)

Ingrédients

-Une grosse aubergine

-70g. de tahiné

-2 cuillères à café de mélasse de grenade (remplacées chez moi par deux cc. de vinaigre balsamique et une cc. de miel liquide)

-1 cuillère à soupe de jus de citron

-1 gousse d'ail écrasée (je n'ai mis qu'une demie gousse pour les estomacs fragiles)

-3 cuillères à soupe de persil haché

-1/2 concombre coupé en tout petits dés (facultatif, mais apporte une note fraîche très intéressante)

-huile d'olive

-sel et poivre du moulin

-un peu de piment d'espelette (facultatif, je voulais du rouge pour remplacer les graines de grenade, et le piment d'espelette s'est révélé se marier très bien avec cette recette)

-quelques graines de sésame pour le décor (facultatif, mais c'est joli et dans le thème)

Préparation

-Faites griller l'aubergine entière sur la flamme du gaz durant une quinzaine de minutes en la retournant régulièrement et en veillant à ce qu'elle ne s'enflamme pas. Ceci est la version officielle, celle qui donne indéniablement un goût inimitable à l'aubergine. Je ne me sentais pas une âme d'aventurière ce jour-là, j'avais peur de faire flamber l'aubergine et de ne pas m'en sortir. J'ai donc piqué l'aubergine avec une fourchette, je l'ai glissée dans un plat allant au four pour une trentaine de minutes. Puis, je l'ai laissé refroidir, je l'ai coupée en deux dans le sens de la longueur et j'ai récupéré la chair avec une cuillère à soupe.

-Placez la chair de l'aubergine dans une passoire et laissez égoutter durant au moins 30 minutes pour extraire une partie de l'eau de végétation.

-Hachez grossièrement la chair de l'aubergine et transférez-là dans un saladier. Ajoutez le tahiné, 6cl d'eau, la mélasse de grenade (ou le mélange vinaigre balsamique/miel), le jus de citron, l'ail écrasé, le persil ciselé. Salez, poivrez, mélangez bien et rectifiez l'assaisonnement. Ajoutez les dés de cocombre si vous le souhaitez (vous pouvez également ajouter des dés de tomates). 

-Transférez dans le plat de service, arrosez d'huile d'olive, ajoutez les graines de sésame et le piment (ou les graines d'une demie-grenade si vous en avez). Conservez au frais jusqu'à la dégustation, et dégustez bien frais avec du pain pita par exemple.

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

Posté par NanetteJ à 19:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juin 2016

Cheesecake citron rhubarbe framboise, où comment j'ai ENFIN réussi un cheesecake onctueux et pas étouffe chrétien!

Chessecake rhubarbe framboise 1 - pr web

Le cheesecake et moi, c'est "je t'aime moi non plus". J'ai commencé par voir fleurir les recettes sur la toile il y a quelques années. Un tel engouement me laissait très envieuse. Ce dessert devait être absolument divin pour déchaîner de telles passions. Donc après avoir pris documentation, étudié la question, je me lance, un beau jour de 2008 ou 2009. À l'époque, le Philadelphia n'a pas encore pénétré nos frontières, et je me rabats donc sur du St Morêt, comme le conseillent toutes les blogueuses. Je choisis une recette au citron (ben oui, forcément!). Je m'applique, je fais une base avec des petits beurres. Verdict : j'obtiens un gâteau lourd, plâtreux, un truc qui colmate l'estomac, et déçoit absolument tout le monde, moi en tête. Pour vous dire, on n'a pas réussi à le terminer. Bon... 2011 : je vois au supermarché que le Philadelphia est enfin entré en France! Je me dis, plus de raison de rater un cheesecake, maintenant que THE ingrédient est en ma possession. Je m'applique, je mets tout mon amour dans mon nouveau cheesecake. Et là : j'obtiens un gâteau lourd, plâtreux, un truc qui colmate l'estomac... Conclusion : soit je suis nulle en cheesecake, soit je n'aime pas le cheesecake. Déjà, rien que l'idée des biscuits industriels auxquels on ajoute du beurre me paraît être une hérésie culinaire. Un biscuit industriel est par définition trop gras et trop sucré, donc ajouter du beurre dedans, je ne vois même pas comment ça a pu traverser l'esprit de quelqu'un.

Et puis... j'ai goûté les cheesecakes des autres, et je les ai trouvé bons, voire absolument délicieux. Il y a même un restaurant à Bordeaux, que j'affectionne tout particulièrement et dont je parlerai j'espère bientôt (je n'y vais pas tant que je ne peux pas boire de vin, mais ce sera la table de mon retour à la vie terrestre), où nous allons avec l'Hommananette lorsque nous souhaitons une soirée un peu exceptionnelle gustativement, avec une ambiance très très sympathique et pas du tout guindée. Et chez eux, impossible de faire un repas sans terminer par leur cheesecake. Une merveille de cheesecake: léger, frais, avec un coulis de fruits de saisons qui change à chaque fois.

Conclusion 2016 : j'aime le cheesecake, mais je n'ai encore trouvé la recette qui me plaît.

Il y a environ quinze jours, je me dis que j'aimerais bien tenter de nouveau l'aventure du cheesecake. Mais comme ces temps-ci, je ne peux pas faire de grande cuisine et j'ai du mal à accomplir avec dextérité les gestes du quotidien, je me dis qu'il me faut un truc que je puisse préparer sur plusieurs jours, et surtout, je ne veux pas être déçue. Je pars donc à la recherche d'un cheesecake qui doit remplir plusieurs conditions:

  • Ne pas contenir la moindre trace de biscuit industriel dans sa base, c'est moa qui fait TOUT!
  • Avoir une crème onctueuse, pas plâtreuse, et pour cela, le meilleur moyen me semble être d'associer le Philadelphia avec autre chose (mascarpone, ricotta, crème fraîche, fromage blanc...).
  • Contenir des fruits pour alléger (gustativement) le tout.

J'ai donc jeté mon dévolu sur : 

  • La base de cheesecake pas trop sucrée, du cheesecake de Jean-François Piège, parue dans Fou de Pâtisserie il y a environ un an (bah oui, j'achète ce magazine, faible que je suis).
  • La crème du cheesecake limoncello de Christophe Michalak, à base de philadelphia, fromage blanc, crème fraîche et chocolat blanc, réputée légère (au palais seulement), repérée sur Un Déjeuner de Soleil et sur Pourquoi pas...???
  • Une compote de rhubarbe en généreuse couche.
  • Des framboises.

Mon cheesecake fut très réussi! pas trop sucré tout en étant gourmand, avec un bel équilibre entre la rondeur de la base biscuité et la fraîcheur des fruits. Une véritable réussite appréciée par toute la tablée. Autant vous dire que cette fois-ci, nous n'en avons pas laissé, car il demeure délicieux le lendemain.

Je n'avais pas de  de 16 ou 18 cm de diamètre, seulement un moule à charnière de 22cm de diamètre. J'ai donc dû multiplier les proportions. Je vais être honnête, vous obtiendrez ainsi un cheesecake pour 10 personnes!

Cheesecake rhubarbe framboise 2 - web

 

Cheesecake citron rhubarbe framboise

(pour un moule à charnière de 22cm de diamètre, soit pour 10 personnes)

 

Ingrédients pour le biscuit (il vous en restera, à saupoudrer sur un yaourt par exemple)

-260g. de farine

-110g. de beurre pommade doux

-64g. de beurre doux

-56g. de sucre glace

-50g. d'oeuf entier battu

-1g. de fleur de sel

-1g. de zeste d'orange et de citron (je n'avais que du citron)

-36g. de vergeoise

Ingrédients pour la crème

-400g. de fromage frais Philadelphia

-400g. de fromage blanc à 40% de matière grasse

-240g. de chocolat blanc à pâtisser

-186g. de crème liquide entière

-160g. d'oeuf

-150g. de sucre semoule

-Le jus et le zeste de 2 citrons bios

Ingrédients pour la compote de rhubarbe

-400g. de rhubarbe

-100g. de sucre

-un peu d'eau

-1 belle pincée de fleur de sel

-1 feuille de gélatine

Ingrédients pour la finition

-QS de framboises

 

Préparation du biscuit (la veille)

-Préchauffez le four à 170°C.

-Sablez le sucre glace, la farine, la fleur de sel, le zeste et les 110g. de beurre pommade.

-Ajoutez les oeufs et mélangez bien.

-Pétrissez jusqu'à obtenir une pâte homogène. Abaissez la pâte sur 3mm d'épaisseur sur une plaque de cuisson. Faites cuire une vingtaine de minutes jusqu'à ce que le biscuit soit doré. Sortez du four et laissez refroidir.

-Cassez grossièrement le biscuit, placez les morceaux dans un robot muni de la lame coupante et mixez pour obtenir une poudre plus ou moins grossière. Transvasez dans un saladier, ajoutez la vergeoise et les 64g. de beurre restant fondu. Mélangez bien.

-Beurrez généreusement le moule à charnière. Placez un disque de papier sulfurisé au fond. Tassez bien le biscuit au fond avec le fond d'un verre (environ 2/3 de la quantité préparée). Réservez.

Préparation de la crème (la veille)

-Préchauffez le four à 120°C.

-Hachez le chocolat blanc. Faites chauffer la crème liquide avec le sucre, puis versez sur le chocolat blanc en deux fois, tout en mélangeant pour obtenir une préparation homogène.

-Dans un saladier, mélangez le Philadelphia et le fromage blanc. Incorporez les oeufs, le jus et le zeste des citrons.

-Incorporez le mélange au chocolat blanc et mélangez jusqu'à obtenir une préparation homogène.

-Versez dans le moule sur la base biscuitée.

-Faites cuire Une heure à une heure trente au four. Surveillez bien, le cheesecake ne doit pas être trop cuit. Lorsque les bords sont pris mais que le centre est encore très tremblant, sortez-le du four. Laissez entièrement refroidir, puis placez au réfrigérateur jusqu'au lendemain.

Préparation de la compote de rhubarbe (la veille, voire deux jours à l'avance, ou le matin même)

-Placez tous les ingrédients dans une casserole et faites cuire à feu moyen puis doux en surveillant durant environ 30min (attention, le fond peut très vite brûler vers la fin de la cuisson).

-Hors du feu, ajoutez la feuille de gélatine essorée. Mélangez vivement. Laissez entièrement refroidir puis placez au réfrigérateur.

Montage

-Démoulez le cheesecake, recouvrez-le de la compote de rhubarbe bien refroidie, puis de framboises. Réservez au réfrigérateur jusqu'à dégustation.

 

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

Posté par NanetteJ à 14:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 juin 2016

Reindling ou Brioche de Carinthie

Brioche-de-Carinthie---publi-pr-le-web

Je ne suis pas la reine de la boulange. J'ai toujours peur de rater mes pâtes levées: qu'elles ne lèvent jamais, qu'elles soient sèches. Bref, je suis frileuse en la matière, et souvent, je me plante. Raison pour laquelle il n'y a quasiment pas de recette de brioches et pâtes à pain sur le blog. À force de glaner des infos à droite et à gauche, j'ai compris qu'il fallait une farine T45, contenant davantage de gluten pour une meilleure élasticité et de la levure fraîche de boulanger plutôt que de la levure sèche. J'ai récemment essuyé quelques échecs en matière de brioches, lesquelles, malgré un visuel très attrayant, se sont révélées proprement immangeables. Puis, étant obligée de me reposer ces dernières semaines pour ne pas précipiter l'arrivée de bébé, je n'ai fait que de la cuisine simple, mettant de côté pour quelques temps les recettes à rallonge (celles que j'ai pu publier d'un peu longues datent d'avant la période de repos obligée). Mais là, depuis quelques jours, à force de me reposer, je suis moins fatiguée (sans blague), et surtout, j'ai la bougeotte, j'ai envie de faire des choses, de m'activer. Force est de constater que je ne peux pas m'activer comme je le voudrais, parce que babychette pompe rapidement mon énergie comme un shadok, qu'elle fait beaucoup, beaucoup, beaucoup de gym, ce qui provoque toutes sortes de douleurs impromptues qui limitent grandement ma mobilité. Je parviens tout de même à reprendre quelques recettes plus ambitieuses, en y allant très très doucement, mais pas de folie du genre pâte feuilletée ou tentative de tempérage du chocolat. Disposant de temps, je me suis dit : brioche, à nous deux, c'est maintenant ou jamais! Et puis, il y avait une recette qui me faisait de l'oeil depuis un petit moment sur le blog Biscuits passion. Une belle brioche d'origine autrichienne, la brioche de Carinthie, aussi appelée Reindling, qui m'a rappelé mes inoubliables vacances à Salzbourg et à Vienne. Initialement, il s'agit d'une brioche de Pâques, qui se cuit dans un moule à Kouglof. On n'est plus à Pâques, et je n'ai pas de moule à Kouglof, mes origines géographiques se situant davantage vers Paris, la Vendée et la Creuse que vers l'Alsace (j'aurais pu faire une brioche vendéenne me direz-vous). J'ai donc adapté cette brioche pour en faire une brioche roulée, modifiant à peine quelques proportions. Au final, il s'agit d'une brioche peu sucrée, peu beurrée, très aérée, avec une garniture généreuse faite de raisins secs macérés au rhum, de sucre à la cannelle et de noix hachées. Et bien je ne l'ai pas mal réussie du tout, et cela m'encourage à poursuivre mon travail des brioches et autres pâtes levées.

J'ai pu faire, avec ces proportions, deux brioches dans deux moules à cake. Evidemment, ça fait beaucoup (sauf si vous avez une famille nombreuse). J'ai donc coupé des tranches que j'ai congelées, il n'y a qu'à les passer quelques minutes au four ou au grille pain le matin et le tour est joué (le micro-ondes doit marcher aussi, mais je n'en ai pas).

 

Brioche de Carinthie ou Reindling

Ingrédients

-500g. de farine t. 45 (donc)

-30g. de levure fraîche (achetée chez le boulanger ou en grande surface)

-60g. de sucre semoule

-25cl. de lait entier

-80g. de beurre doux

-1 oeuf et deux jaunes d'oeuf

-2 généreuse pincées de sel

-le zeste d'un citron

Ingrédients pour la garniture

-100g. de raisins secs

-Une belle rasade de rhum

-30g. de beurre

-100g. de sucre

-1 cuillère à soupe de cannelle en poudre

- 125g. de noix grossièrement hachées

Préparation

-Mettez les raisins secs dans un bol, ajoutez le rhum. Faites chauffer un peu d'eau et récouvrez les raisins secs avec. Couvrez le bol avec une assiette et laissez reposer.

-Préchauffez le four à 50°C. Dans le bol d'un robot, tamisez la farine, formez un puits, puis émiettez la levure à l'intérieur. Ajoutez une cuillère à café de sucre et deux cuillères à soupe de lait tiède. Laissez gonfler dans le four après l'avoir éteint, durant une quinzaine de minutes.

-Pendant ce temps, délayez le beurre pommade avec le sucre et le lait restant (cela fait des grumeaux, mais ils disparaîtront lors du pétrissage de la pâte). Ajoutez l'oeuf, les deux jaunes, le sel et le zeste de citron. Versez ce mélange sur le levain sorti du four.

-Pétrissez au robot à l'aide du crochet pétrisseur jusqu'à obtenir une pâte lisse. Couvrez le bol du robot et laissez lever environ 25 minutes.

-Au bout de ce temps, pétrissez légèrement la pâte pour la dégazer, puis abaissez-là sur un rectangle de 40/25cm environ.

-Faites fondre le beurre de la garniture et badigeonnez le rectangle de pâte avec. Parsemez de noix grossièrement hachées, puis des raisins secs égouttés. Mélangez le sucre de la garniture avec la cannelle et saupoudrez l'ensemble de la surface de la pâte avec. 

-Roulez la pâte sur elle-même, coupez-la en huit tronçons égaux. Placez ces-derniers quatre par quatre dans deux moules à cakes beurrés. Il faut aller un peu rapidement, afin que la garniture ne s'échappe pas. Rien de très fastidieux cependant. Vous pouvez dorer les brioches avec un oeuf battu ou avec du lait. Couvrez les moules et laissez pousser encore 25min.

-Préchauffez le four à 170/180°C.

-Faites cuire les brioches en bas du four durant 30 à 40min (cela dépend du four).

-Laissez totalement refroidir avant de démouler et de déguster.

 

N'oubliez pas, si vous le souhaitez, de liker ma page facebook, de venir jeter un coup d'oeil sur Instagram et de retrouver mes recettes et sources d'inspiration sur Pinterest. Merci!

 

Posté par NanetteJ à 15:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 juin 2016

Linguine au pesto d'avocat + Nanette sur Instagram!

Linguine pesto avocat 1

J'aime l'avocat, que dis-je, je vénère l'avocat, je nourris une véritable passion pour l'avocat. Le plus souvent, je le mange nature, avec du citron du sel et du poivre, mais j'aime aussi beaucoup l'associer à des légumes cuits, pour un mélange chaud-froid tout à fait appréciable.

Cela fait plusieurs semaines que je lorgne très sérieusement sur les recettes de pâtes avec une sauce à l'avocat. J'ai mis un peu de temps à sauter le pas, car j'avais peur que mes papilles ne s'accomodent pas à cette nouvelle utilisation de l'avocat. Car oui, j'ai la papille curieuse, mais j'ai connu quelques déceptions après des essais peut-être un peu trop high level pour moi! Par exemple, le jour où j'ai fait la tarte au tajine de fruits épicés et à la chantilly au  fromage de chèvre de Philippe Conticini, ou bien lorsque j'ai tenté la salade tomates fraises. On a beau se croire hyper tolérant en matière culinaire et avoir conscience que les goûts sont affaire d'éducation des papilles, d'habitudes culturelles, parfois, on n'y arrive pas du premier coup. Il faudrait appréhender les nouveaux goûts ou les nouvelles associations de goûts progressivement. C'est tout un apprentissage, dont Philippe Conticini parle très bien justement (oui, encore lui, je sais). Je ne sais plus où j'ai lu une interview dans laquelle il expliquait qu'un jour, il avait décidé de refaire sa palette gustative personnelle en reprenant tout à zéro, en re-goûtant tout (même ce qu'il n'aimait pas), et en essayant toutes les associations possibles et imaginables. Je suis assez admirative de cette démarche (quel courage! rien que d'envisager une fraise avec du camembert, ça me fait froid dans le dos ;).

Bref, revenons à l'avocat dans les pâtes, vous pouvez y aller les yeux fermés, rien à voir avec la tarte sucrée au chèvre ou avec le camembert aux fraises. C'est frais et délicieux, citroné, parfumé au basilic, relevé par un peu de pecorino romano. Bref, une recette rapide et délicieuse, fraîche et gourmande à la fois, végétarienne qui plus est. J'ai vu plein de recettes et j'ai finalement jeté mon dévolu sur celle de la Cuisine de Micheline. Mais j'en testerai d'autres, sans hésitation!

Bon, et puis un peu d'autopublicité : N'oubliez pas d'aller jeter un coup d'oeil sur la page facebook de La dînette de Nanette, et de la "liker" (mon dieu, quel mot pour moi qui fais préparer le bac français à de petits élèves de 1ère). Nanette est également sur Instagram et a mis de l'ordre dans ses tableaux Pinterest, allez y faire un tour sans hésiter. Merci :-)

Linguine pesto avocat 2

Linguine au pesto d'avocat (pour deux personnes)

Ingrédients

-200 à 250g. de linguine selon l'appétit (ou autres pâtes, mais je trouve que les pâtes longues conviennent bien ici)

-Un avocat bien mûr

-Un petit bouquet de basilique

-Une gousse d'ail (Deux dans la recette originale, mais ici, l'estomac se fait fragile)

-2 cuillères à soupe de jus de citron

-80g. de pecorino romano ou de parmesan (je trouvais initialement que ça faisait trop, mais l'Hommananette, voix de la raison, m'a indiqué que si la recette était faite ainsi, il fallait respecter la recette. Franchement, c'était parfait avec 80g.)

-Un trait d'huile d'olive

-Un peu de sel

-Poivre

Préparation

-Faites cuire les pâtes al dente selon les indications du paquet. Réservez un peu d'eau de cuisson pour détendre la sauce au moment du mélange.

-Pendant ce temps, mixez tous les ingrédients de la sauce dans un mixeur. Rectifiez l'assaisonnement.

-Lorsque les pâtes sont cuites, égouttez-les et mélangez-les hors du feu avec la sauce. Ajoutez éventuellement un peu d'eau de cuisson pour obtenir la consistance désirée.

-Dégustez immédiatement.

Posté par NanetteJ à 08:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,