Pâtes 1

Je n'ai pas posté de recette salée depuis des lustres... Ici, on ne peut pas vraiment parler de recette, mais visuellement, ce type de plat, simple et goûteux me réjouit tellement que j'ai eu envie de le poster. 

Et puis j'avais envie de poster, parce qu'il y a des jours où on a moins la forme, le moral dans les chaussettes, sans vraiment savoir pourquoi... Certes, l'Hommananette est parti sur la côte basque durant quelques jours pour le travail et je suis restée à Bordeaux, par 34°C à l'ombre, avec une furieuse envie de me baigner, impossible à contenter pour l'instant. Pas de vacances pour nous cette année, car j'ai un nouveau boulot, qui, cumulé avec les autres, fait 4 en tout... alors je ne sais pas, un peu de mélancolie s'est installée en moi, la solitude aidant. Je ne vous cache pas qu'elle est doublée de pas mal de questions existentielles, mais je ne vais pas raconter toute ma vie, ce n'est pas le lieu et en plus ce serait passablement ennuyeux. Heureusement, j'ai eu une bonne nouvelle dans la journée : une de mes élèves (parce que parmi mes quelques jobs, j'enseigne plein de trucs sur l'art et la littérature, et dans les autres, je reste proche de quelque chose d'artistique, ce qui me plaît bien) à qui j'ai fait réviser le bac français deux mois durant, m'a annoncé qu'elle avait eu 16/20 à l'écrit et 17/20 à l'oral, et que tout les conseils que je lui avais donné sur la littérature et l'art symbolistes lui avaient bien servi. Je me suis alors dit que parfois, l'investissement dans le travail est gratifiant, et que j'ai su peut-être transmettre quelque chose de ce que j'aime. En tout cas, je suis heureuse de voir que mon élève a réussi, elle avait tout pour elle et elle l'a montré !!! 

En rentrant (seule) chez moi, j'ai voulu me lancer dans la couture d'une robe que je projette depuis quelques temps (la robe Frida, de Make my lemonade), et là, impossible d'imprimer le patron téléchargé sur internet, alors même que j'ai le tissus et tout et tout, et que mon jour de repos, c'est précisément aujourd'hui et pas demain grrrrrrrr. L'Hommananette, un geek fini, ne répond pas au téléphone (en même temps, il bosse) pour m'indiquer comment imprimer ce fichu document pdf qui plante à chaque fois et je sens que la robe sera pour l'été prochain. Il n'en fallait pas plus pour me remettre le moral à Z. Dans ces cas là, quelques solutions d'urgences s'imposent:

  • mettre un disque de flamenco (là, j'en suis au second)
  • se lancer dans la confection du meilleur gâteau du monde en vue du dîner de dimanche soir (ben oui, demain je travaille alors ça va être difficile de commencer les trucs à faire à l'avance)
  • poster une recette simple mais aux couleurs de l'Italie, mon Italie chérie et adorée, celle que je veux rejoindre, comprendre, embrasser, celle que je pleure à chaque fois que je la quitte, malgré sa politique corrompue et la mafia (au fait, j'ai rêvé, il y a quelques semaines que Berlosconi était mort. Au réveil, j'étais plutôt contente - c'est mal je sais mais je suis une fille immorale puisque je mange du gluten et du fromage de vache - et puis je me suis aperçue que c'était faux, tant pis...)
  • regarder Les Plages d'Agnès (d'Agnès Varda)mon film préféré, tout simplement, sur le parcours d'une femme libre et artiste.

 

Donc, pour la recette, rien de plus simple, pour deux personnes

C'est La Salade de l'amour, sur le chouette blog Make my lemonade (le même que pour la robequejen'aipaspufaire) qui m'a donné envie de faire des pâtes comme ça

- 250g. de pâtes courtes De Cecco (les meilleures en grande surface)

- 1/2 bocal de tomates séchées (voire plus selon l'envie)

- tomates cerises bien mûres et de saison, dans la quantité qu'il vous plaira

- le zeste d'un citron (eh bein oui...)

- une poignée de noisettes concassées

- de la bonne huile d'olive

- du pecorino romano que l'on râpe au dernier moment

- beaucoup beaucoup de basilic

 

- Faites cuire les pâtes al dente (c'est-à-dire pour moi deux minutes de moins que le "al dente" indiqué sur le paquet - autant j'adore les pâtes "al dente", autant, j'execre les pâtes "al mollente" !).

- Pendant ce temps, couper les deux tomates en cubes et concassez grossièrement les noisettes. Une fois les pâtes cuites, mélangez les avec les ingrédients découpés, râpez le zeste de citron dessus, arrosez d'huile d'olive, râpez le pecorino, ajoutez le basilic. Ne salez pas car le pecorino est très salé. Poivrez généreusement (pour moi et un peu moins pour l'Hommananette). Dégustez sans attendre.

NB : ok, c'est pas vraiment une recette, mais c'est tellement joli ;)

Ci dessous, le moulin à café est en réalité me sert en réalité de moulin à poivre, et comme il était assorti aux tomates...

Pâtes 2