Roulé-pour-mon-chou

J'ai déjà dit que j'étais dans une ère conticinienne, non?

Je voulais faire cette recette depuis presque un an, elle m'avait tout de suite fait de l'oeil dans le livre Sensations Choux de Philippe Conticini. En plus, je rentrais de vacances en Autriche où j'avais mangé de délicieux strudel et autres gâteaux au pavot (ces vacances furent les plus pâtissières de toute ma vie... Heureusement qu'on marchait toute la journée pour visiter les villes...). Je cherchais donc une recette de gâteau roulé avec du pavot. En plus, dans celle-ci, il y avait de l'orange, tout pour me plaire donc. 

Prudente que je suis, j'ai tout de même cherché sur internet si quelqu'un avait tenté le truc avant moi. Je suis tombée sur le blog La Médecine passe par la cuisine, où l'admirable médecin/maman de quatre petites filles Docteur Chocolatine avait réalisé l'objet de ma convoitise. Mais elle expliquait que l'affaire n'était pas facile, et qu'une autre blogueuse, la célèbre Mamina, avait connu quelques déconvenues avec la recette. Il n'en fallait pas plus pour me refroidir (chui pas une fille hyper courageuse à la base, si si, je vous assure, père, mère, frère et soeurs et j'en passe peuvent en attester). Dans un des commentaires laissés à Docteur Chocolatine, une lectrice expliquait que Philippe avait un peu modifié la recette et l'avait expliquée en vidéo. Plusieurs mois plus tard, c'est à dire début octobre, je me suis dit que décidément, il fallait faire ce gâteau. J'ai donc regardé la vidéo et grand bien m'en a pris! Philippe Conticini y explique plein de trucs sur la chimie de la cuisine. Toutes ces subtilités sont infimes, mais on comprend comment ça marche pour que la crème pâtissière ait plus de parfum, comment avoir une pâte à choux plus croustillante ou plus humide. J'ai donc fait la recette, non pas comme dans le livre Sensations choux, mais avec les petites modifications expliquées sur la vidéo. 

Le gâteau a ceci de particulier que le biscuit roulé est fait à partir de pâte à choux, ce qui le rend extrêmement moelleux (et un peu chaud patate à rouler, mais on y arrive). Conticini dit "comme un oreiller", et c'est vrai! c'est assez étonnant. Le pavot est croustillant et contraste avec le biscuit. La crème pâtissière adoucit l'ensemble.

C'est un des gâteaux les plus originaux qui m'ait été donné de déguster dans ma vie! D'un moelleux incomparable, un goût à la fois doux et amer, une expériece gustative inédite. Il a beaucoup divisé autour de la table: ma mère et ma soeur n'ont pas aimé du tout. L'Hommananette et moi-même avons été intrigués, avons aimé, mais avons vraiment vécu cela comme une expérience inédite. La Beaupapànanette a littéralement adoré! Donc, si vous êtes courageux, c'est une expérience à tenter ;)

Je ne réécris pas la recette, car elle est si bien expliquée dans la vidéo, que je vous engage vraiment à la visionner. Même si vous n'envisagez pas de faire la recette, c'est vraiment très instructif sur le pourquoi du comment dans la façon de faire de la pâtisserie. 

Recette de chef : Roulé au pavot de Philippe Conticini - 750 Grammes