Verrine rhubarbe framboise chantilly

J'adooooooooore les gâteaux, mais parfois, j'ai une conscience diététique qui se rappelle à moi (pas tout le temps, hein!). Et je me dis que pour terminer un repas, un petit dessert léger et délicieux peut-être tout à fait bienvenu. En la matière, j'ai un best, c'est cette verrine, suffisament acide et fruitée pour être légère, mais avec cette petite chantilly au chocolat blanc de Christophe Michalak, qui en fait tout de même un moment gourmand. Franchement, c'est tout simple, mais ça rencontre un succès fou, et ça passe tout seul après un plat mijoté. Et ça se fait à l'avance, ce qui est tout de même pratique. Deux trois précisions:

  • Avec le citron, je pense que la rhubarbe et la framboise font partie de mes fruits préférés (en plus de l'abricot, de la pêche, des cerises, des fraises parfumées, bon, je m'arrête). Hors saison, j'achète ces fruits chez Picard (bien que ce ne soit pas bon pour la planète, je ne parviens pas à m'en passer). Je fais une compote de rhubarbe au sucre de coco avec vanille et fleur de sel inspirée de la pâte de rhubarbe de Philippe Conticini, et je m'en régale presque chaque jour.
  • Avant, je n'aimais pas le chocolat blanc. Mais c'était avant de rencontrer Christophe Michalak et le chocolat Valrhona. Je n'en suis pas à manger la tablette de chocolat blanc toute entière quand même, toute valrhonesque soit-elle (en revanche, le chocolat noir Valrhona a créé chez moi une addiction sévère, ainsi qu'une intolérance aigüe à toute autre forme de chocolat noir, sans compter les rendez-vous chez mon banquier). Mais en pâtisserie, je trouve que la douceur du chocolat blanc peut apporter quelque chose de très intéressant en contrepoint de l'acidité.
  • J'ai donc mélangé les concepts : fruits acides :-), et pointe de douceur d'une chantilly au chocolat blanc selon Christophe.

 

Verrine Rhubarbe, framboise, chantilly au chocolat blanc

Ingrédients (pour cinq verrines):

- 1kg de rhubarbe congelée, ou de rhubarbe fraiche coupée en tronçons si c'est la saison

- 120g. de cassonade (ou de sucre de coco pour un index glycémique plus modéré et un petit goût caramélisé)

- les graines de deux gousses de vanille gratées

- une belle pincée de fleur de sel

- framboises en quantité suffisantes (j'aime en mettre beaucoup)

- pour la chantilly, la recette est exactement celle du Kosmik Green Mojito de C. Michalak, que vous trouverez ici, et qui est à commencer la veille. Pour cette recette, je supprime juste le rhum (il vous en restera, mais vous verrez que vous parviendrez sans peine à la manger à la petite cuillère le lendemain).

Préparation:

- La veille : préparez la chantilly, sans la monter au batteur et réservez-la au réfrigérateur.

- La veille ou plusieurs heures à l'avance pour que la compote soit bien froide, préparez la compote de rhubarbe: mettez la rhubarbe dans une casserole avec le sucre, la vanille et la fleur de sel. Ajoutez éventuellement un filet d'eau pour éviter que ça accroche. Faites cuire à feu doux durant une heure à une heure et quart environ en remuant souvent et en surveillant à la fin pour que la compote n'accroche pas. Laissez entièrement refroidir.

- Le jour même : répartissez la compote dans 5 verres. Parsemez allègrement de framboises (encore congelées, ce n'est pas grave, elles décongèleront très rapidement). Une avant de passer à table, montez la crème au chocolat blanc en chantilly ferme (batteur et bol mis au congélateur auparavant pour qu'ils soient bien froids), mettez-là dans une poche à douille et pochez le dessus des verrines. Réservez au réfrigérateur pour que la chantilly ne retombe pas. Il n'y a plus qu'à déguster!