Tarte-clémentine-pour-le-web-1

Pour commencer, je vous souhaite une très bonne année 2017. Bien que je ne sois pas une fille optimiste, j'espère très sincèrement qu'elle sera moins désastreuse que les deux précédentes du point de vue des guerres, élections et autres réjouissances que l'on s'est pris dans la figure, et encore, je suis loin d'être aux premières loges comme les Syriens (entre autres).

Pffffiouuuu!!!! Il s'en est passé des choses ces derniers mois, qui ont mis le blog en hibernation. Un nouveau travail (c'est la bonne nouvelle!), ainsi que l'entrée dans l'hiver avec un bébé! Joie des maladies à n'en plus finir, séances de Kiné respiratoire et autres réjouissances! Framboise qui tope un virus à la crèche, qui le refile à papa, qui le refile à maman, qui le refile à Framboise, qui le refile à maman, qui le redonne à papa. Actuellement, nous sortons de quatre jours d'hospitalisation pour bronchiolite (du 25 au 29 décembre, oui madame!). Donc autant vous dire que l'on était hachés. Et puis, avec l'Hommananette, on a attrapé la grippe en suivant, et là, j'écris durant un bref moment de répit entre frissons au fond du lit et sommeil irrépressible. Bref, je pense que l'on va prendre un abonnement pompiers/SOS médecin, histoire d'avoir un tarif préférentiel avec tout ce qu'on les fait travailler ;-)

Mais on n'a pas attendu 2016, ni même 2015 ou une autre année pour que l'hiver soit une période difficile et pour que le monde se porte mal. Résignée de ce côté là, s'il est une des raisons pour lesquelles je cuisine et je fais de la pâtisserie (entre bien d'autres évidemment), c'est parce que c'est une source infinie de petits bonheurs, ceux-là mêmes qui contribuent aux grands bonheurs qui subliment la trivialité du monde. Bon, je deviens lyrique, donc je m'arrête là.

Pour Noël, j'ai un peu cuisiné, mais pas trop, car je n'ai pas eu beaucoup de temps tout de même. Et puis surtout, je ne fais pas vraiment de trucs classiques du genre foie gras et bûche. Pour le premier, d'autres le font si bien que je ne m'y mets pas, et puis la bûche, suis pas fan. La bûche avec crème au beurre ce n'est même pas la peine. Quant à sa cousine la bûche entremet, je trouve souvent qu'elle manque de peps, de fraîcheur, de goûts francs. Donc cette année, j'ai fait des éclairs à l'orange et au marron, mais ils sont perfectibles, donc je les publierai une fois qu'ils seront parfaits. 

Cette recette a été réalisée avant Noël, mais je la trouve parfaitement gourmande et fraîche à la fois, exactement ce qu'il faut en hiver, parce que la saison des tartes aux fraises, c'est pour dans quatre mois. J'ai l'hiver en horreur, et je puis assurer que sans les clémentines, la galette et le jardin tout blanc de givre en bas de chez moi, je le sauterais tous les ans!

 

Tarte-clémentine-pour-le-web-2

 

Tarte à la clémentine d'Hugues Pouget

(Pour un cercle à tarte de 22cm de diamètre)

Ingrédients pour la pâte (il vous en restera un peu, de quoi faire un autre fond de tarte de 16cm de diamètre)

– 220 g de farine 
– 130 g de beurre
– 50 g d’œufs (environ 1 œuf)
– 5 g de fleur de sel
– 85 g de sucre glace 
– 30 g de poudre d’amandes 

Ingrédients pour la crème d'amande

– 65 g de beurre 
– 20 g de sucre
– 60 g d’oeufs( un très gros devrait passer)
– 45 g de poudre d’amandes
– Zeste de 1/2 citron bio (j'ai mis le zeste d'un citron entier)

Ingrédients pour le confit de clémetines (je ne l'ai pas fait par manque de temps, mais je pense que ça vaut le coup de le faire)

– 200g. de suprêmes de clémentines taillés en petits dés
– 40 g de sucre
– 10g. de pectine NH

Ingrédients pour la crème légère à la clémentine

– 20 g. de maïzena
– 20 g. de jaune d'oeuf
– 250 g. de jus de clémentine
– 50g. de crème fleurette entière montée

Ingrédients pour la finition

- QS de clémentines

 

Préparation de la pâte 

- Mélangez les poudres dans un saladier (farine, sucre glace, poudre d'amande, fleur de sel). Ajoutez le beurre en petits morceaux et sablez le tout du bout des doigts.

- Ajoutez l'oeuf, puis travaillez la pâte pour qu'elle soit homogène (l'idéal étant de la travailler le moins possible). 

- Emballez la pâte dans un film alimentaire et laissez la reposer une heure au moins au réfrigérateur.

- Préchauffez le four à 170°C. 

- Etalez la pâte et foncez un cercle ou un moule de 22cm de diamètre. Faites cuire à blanc durant quinze à vingt minutes.

 

Préparation de la crème d'amande

- Faites fondre le beurre au bain marie, puis laissez le un peu refroidir.

- Fouettez les oeufs et le sucre. Ajoutez le beurre, puis la poudre d'amande et le zeste de citron. Mélangez pour abtenir une préparation homogène. Placez au frais.

- Une fois que la pâte est précuite, versez la crème d'amande dans le fond de tarte, et repassez le tout une petite dizaine de minutes au four.

 

Préparation du confit de clémentines

- Portez à ébullition les cubes de clémentines, puis ajoutez le sucre et la pectine préalablement mélangés.

- Laissez réduire à feu doux 20 minutes. Filmez au contact, laissez refroidir et réservez au frais.

 

Préparation de la crème légère clémentines

- Mélangez la Maïzena et le sucre. Ajoutez le jaune d'oeuf et fouettez pour obtenir un mélange bien lisse. Portez à ébullition le jus de clémentines, puis incorporez le mélange précédent. Cuire à feu vif sans cesser de fouetter, comme pour une crème pâtissière. 

- Débarrassez dans un saladier, filmez au contact, laissez refroidir et placez au réfrigérateur.

- Une fois que la préparation à la clémentine est bien froide, montez la crème fleurette en chantilly. Lissez la crème à la clémentine au fouet. Incorporez délicatement la chantilly dans la crème à la clémentine.

 

Dressage

- Sur le fond de tarte refroidi, étalez le confit de clémentines. Garnissez ensuite avec la crème à la clémentine (vous pouvez vous aider d'une poche à douille, je trouve que ça facilite le travail et que le résultat est plus régulier à la fois visuellement et gustativement).

- Garnissez avec des quartiers de clémentines.