A propos de l'auteur NanetteJ

Email : Contactez-moi

 

Quelques mots sur moi

Mon premier mot fut "gâteau", ça signe une vie! Le premier métier que j'ai voulu faire était pâtissière "pour manger plein de gâteaux" (en parallèle de reine du quartier). À presque trente trois ans, je ne suis pas devenue pâtissière professionnelle, mais la passion de la pâtisserie ne m'a jamais quittée, et j'aime cultiver ma curiosité en la matière.
J'aime le citron et tous les agrumes en général, le chocolat noir, le vin (étant de Bordeaux...), le bon fromage, le gingembre, l'andouillette, le citron, la crème de marrons, le fenouil, les pâtes cuisinées à toutes les sauces, la rhubarbe, la moutarde, les asperges, les sardines, le citron, les légumes de l'été, le rhum dans la cuisine, la blanquette de veau, les framboises et les fraises, les bulots et autres fruits de mer, l'abricot, le citron...
Je n'aime pas la tête de veau, les fraises cuites, le wisky, la crème au beurre, l'accord chocolat/fruits rouges (le chocolat oui, les fruits rouges oui, les deux ensemble, je n'y arrive décidément pas).
J'ai en abomination : le riz au lait et le chocolat au lait chaud.
Dans la vraie vie, outre penser tout le temps à ma prochaine recette de gâteau, je suis historienne de l'art de formation. J'ai fait une thèse dont je passerai le sujet, mais qui me rattache à l'Italie, pays d'élection culinaire et artistique (ce n'est pas original, mais j'assume). J'aime aller au cinéma et au musée, à Rome et à Venise, écouter de la musique baroque, lire, danser et écouter du flamenco. J'enseigne à l'heure actuelle l'histoire de l'art et d'autres domaines des sciences humaines à l'université et dans des cours privés, et je fais de la recherche. J'aime transmettre.
Vous trouverez comme compagnon de route et goûteur ravi de mes expérience l'Hommananette, un musicien/électronicien/épicurien (il ne gagne sa vie qu'avec les deux premiers titres), adorateur de pistache devant l'éternel, qui aime beaucoup les gâteaux à la vanille, trouve que je mets trop de poivre et pas assez de fromage fondu dans les plats, regarde d'un air méfiant chacune de mes réalisations pour savoir si elle est bio-bo ou pas (oui, l'Hommananette n'est pas très bio-bo, légumes et compagnie), déteste les betteraves, et fait des pâtes du jeudi absolument divines.